La Ferme de Gally

Posté le par

Depuis 10 siècles la ferme de Gally a la charge de nourrir, tant qu’il faut et comme il faut, la population
des alentours.

Depuis 10 siècles la ferme de Gally est posée là, entre la forêt de Marly et les collines de Saint-Cyr-l’École, sur des terres d’abord défrichées puis patiemment cultivées par une petite collectivité humaine, en premier lieu des moines, comme souvent et partout, puis des laboureurs, des maraîchers, des jardiniers ; tous commis, par destin — puis par choix, à tenir la charge de nourrir, tant qu’il faut et comme il faut, la population des alentours.
Les arpents se multiplient, les bâtis s’érigent. Ainsi, la ferme de Gally traverse le temps aussi bien que le temps la traverse.
Sa vocation nourricière s’est affirmée dans la nécessité d’avoir à portée de ville une fraction de nature, travaillée consciencieusement et respectueusement afin que, de moissons en récoltes, de récoltes en
cueillettes, la table du citoyen des villes se garnisse, en confiance, des produits du citoyen des champs.

Aujourd’hui toujours.

La ferme de Gally est devenue les Fermes de Gally.
En prenant ce pluriel Les Fermes de Gally sont devenues une
marque.
Cette marque signe les activités de toujours : l’agriculture, l’élevage, la cueillette. Huile de colza, miel, pommes et fraises, jus de pommes et soupes, sont les productions emblématiques des Fermes de Gally. Mais, à partir de leurs métiers, les Fermes produisent aussi du lien social : la cueillette en libre service, le Café de Gally, les fermes ouvertes, les ruches en ville, l’agriculture urbaine, la végétalisation des entreprises.
En devenant une marque, les Fermes de Gally ont acclimaté la vocation première des lieux aux besoins contemporains. Apporter la nature en ville n’est plus promettre l’abondance à la disette mais
proposer une qualité, une qualité de consommation, une qualité de vie. Apporter la nature en ville ne consiste plus à transporter les produits de la nature jusqu’à la ville mais à implanter de la nature
dans la ville.
Aujourd’hui les Fermes de Gally entretiennent cette forme de commerce — au sens premier du terme : le commerce ordinaire d’un honnête homme avec ses contemporains comme l’écrivait Paul Valéry.

Retrouvez Les Fermes de Gally sur leur site : www.lesfermesdegally.com